Rechercher dans ce blog

mardi 11 décembre 2018

Proverbe 8 :22-36 (PQ de 15/12/2018)

DIEU CREA LA SAGESSE
Verset Clé 8 :22
Quelle est l’origine de la sagesse ? Quel est le travail qu’a fait la sagesse au commencement ? Quelle doit être l’attitude envers la sagesse ? Quel est le bénéfice que nous donne la sagesse ?
1. Au commencement, fut la sagesse (22-31)
Dieu créa la sagesse avant qu’il créé le monde. Avant qu’il y eût la terre, la mer, la montagne, la colline, il y eut déjà la sagesse. Quand Dieu tira le trait entre le ciel et la mer, qu’il pendit le nuage dans le ciel, qu’il fit jaillir la fontaine et fondit la terre, la sagesse était déjà avec Dieu. La sagesse observa la création du monde, se réjouit du mystère et de la beauté de la création. La sagesse n’est pas la même chose que Dieu. Malgré cela, la raison pour laquelle la sagesse était avant la création est pour dire que la sagesse est supérieure à n’importe quelle chose existant sur la terre.   
2. Il faut l’amour de Dieu (32-36)
La sagesse devant l’audience, l’appelle ‘fils’ et l’encourage pleinement. De même que l’amour des parents envers leurs enfants n’est pas comparable, de même la sagesse supplie à l’audience avec plein amour, à être attentif à son égard. Il l’exhorte à acquérir la sagesse qui possède la valeur incomparable et une excellence remarquable au-dessus de n’importe quelle chose du monde. Le bonheur sera donné à ceux qui prêtent l’oreille attentive à l’enseignement de la sagesse et dirigent ses regards vers elle. Si on obtient la sagesse, on obtiendra la vie et la grâce divine. Pour celui qui n’a pas obtenu verra sa vie en danger. Dans ce monde où chacun veut faire valoir sa sagesse, sois quelqu’un qui sait la vraie sagesse et la cherche.  


Proverbe 8 :1-21 (PQ de 14/12/2018)

INVITATION A LA SAGESSE
Verset Clé 8 :1
Nous vivons dans une époque des valeurs confuses. Il semble qu’il n’y a pas d’espoir, vu la vanité de la vie, les maladies, la rupture de la famille, le gouvernement corrompu, etc. Que faire ?  
1. Il faut la sagesse (1-16)
La sagesse appelle l’homme et élevant la voix, cherche l’homme. Partout où on va, tel, au bord de la route, sur la hauteur, au carrefour, elle se plante en attendant l’homme (1-4). Cette époque a vraiment besoin du discernement que donne la sagesse. La famille, l’église, la nation, ont besoin du renouveau. Le tsunami de sagesse doit renverser la lie de a vie corrompue. Il faut retourner à la parole de la sagesse. « L’instruction est plus que l’argent, et la connaissance plus que l’or. » (10,11) La sagesse donne la vie abondante, l’intelligence, le discernement, la perspicacité, ainsi que la puissance (12,14). Les gouverneurs doivent avoir acquérir la sagesse pour établir la loi et mener sa politique (15,16). Avant tout, il faut retourner à la parole de la sagesse. C’est maintenant, qui est le meilleur pour ça.  
2. Il faut l’amour de Dieu (17-21)

« Moi, j’aime ceux qui m’aiment et ceux qui me recherchent me trouvent. » (17) Oui, ceux qui ont reçu l’amour de Dieu seuls le savent. Combien forte est la vie touchée par l’amour de Dieu ! Combien est-elle joyeuse et heureuse ! Le bonheur de la vie n’est pas conditionné par l’environnement. Heureux sont ceux qui ont rencontré quelqu’un à qui ils peuvent confier sa vie. C’est pourquoi il dit qu’acquérir cet amour est mieux qu’avoir l’or ou l’argent. Le Sage est mon Créateur et mon Maître. Il dit que même la richesse et la prospérité et le succès sont dans sa main (18). Pour obtenir cette sagesse, il faut changer notre priorité, et aussi payer le coût. Notre indifférence, et notre vie habituée au train-train aisé, nous empêchent d’entendre l’invitation de la sagesse. Elles nous empêchent d’aimer Dieu. Il faudrait que nous prenions une décision radicale si nous voulons recevoir l’amour de Dieu, et aussi si nous voulons aimer comme Dieu.

Proverbe 7 :1-27 (PQ de 13/12/2018)

RETIENS MES PAROLES
Verset Clé 7 :1
L’auteur nous enseigne quel est le secret pour se garder de la courtisane (femme étrangère).  
1. Les paroles qui protègent (1-13)
Le fait qu’on observe le commandement de Dieu, et le garde dans le cœur nous protège de l’adultère et le péché. Dieu garde son peuple comme prunelles des yeux (Ps 17 :8 ; Dt 32 :10) Il nous ordonne de garder précieusement comme les prunelles des yeux les enseignements de la Bible. Pour que la parole soit notre bouclier, nous devons d’abord nous approcher des commandements de Dieu et les attacher sur nos doigts et les écrire dans nos cœurs. En deuxième lieu, la parole de Dieu travaille et se révèle à travers ceux qui obéissent à la parole de Dieu. Comme la puissance de la parole de Dieu se manifeste à travers ceux qui lui obéissent, nous devons nous efforcer d’obéir à la parole de Dieu. Puis, l’auteur décrit comment un garçon stupide s’approche de la maison de la courtisane et se fit tomber par elle au crépuscule. Quoi que stupide, il connaissait bien le chemin d’y arriver. Sans connaître la maison qui lui donne le délice de l’âme, il connaissait bien le chemin vers la maison close.
2. Ecoute-moi, mes fils (14-35)

La femme avait un bon prétexte pour séduire, le sacrifice et les voeux, ainsi elle tenta d’adoucir la culpabilisation probable du jeune homme. Sa bouche était remplie des paroles doucereuses et la ruse pour provoquer l’aventure et la curiosité chez sa victime. Le pauvre garçon se laissa emporter par la femme, comme le bœuf qui est conduit à l’abattoir. La conséquence est terrible : une douleur perçante comme si une flèche de poison empile le cœur. L’auteur, après avoir décrit une scène si réellement, revient à son éducation, en faisant appel à la conscience de son fils. Pour éviter le péril de l’âme, il faut que le fils ne se laisse pas écarter ni gauche ni droite, mais retienne la parole de Dieu au fond de son cœur. Elle était tombeuse de multiples victimes. Donc, il ne fallait pas être trop naïf comme si elle l’avait pour le premier amour.

Proverbe 6 :12-35 (PQ de 12/12/2018)

LES PECHES A EVITER
Verset Clé 6 :16
L’auteur énumère les péchés à éviter, mais on doit les éviter, du fait qu’ils déplaisent fortement à Dieu. La conséquence sera la colère de Dieu qui nous retourne.  
1. Les péchés qui déchaînent les querelles (12-19)
Ceux qui méditent le mal subissent ultimement de la ruine. Ils suscitent le conflit entre les gens, abusent de la situation, et ont le désir d’en tirer profit égoïstement. Ils transmettent des mensonges à travers les yeux, les pieds, et les doigts. Les jeunes doivent s’écarter de ces gens. Dieu hait ce gendre de péchés. Il hait surtout « les yeux hautains et la langue trompeuse » et « qu’on tu les innocents » et « qu’on médite des projets injustes » et surtout qu’on déchaîne des querelles entre les frères. »
2. La conséquence désastreuse des péchés (20-35)

La parole de Dieu sauvegarde notre vie. Si nous obéissons au commandement de Dieu et vivons en le gravant dans le cœur, elle nous protège et nous conduit, que nous veillions ou dormions (20-22). Dieu prévient surtout le danger de la passion charnelle et la séduction sexuelle. Même si la langue doucereuse de la courtisane et et les paupières coquettes des étrangères sont les tentations difficiles à repousser, la conséquence de se faire avoir par de telles tentations est la ruine spirituelle impitoyable. C’est comme si celui qui a le feu dans le sein, ne peut espérer qu’il soit en sécurité. Le crime sexuel est sensé être le plus typique parmi les autres péchés, mais tous les  péchés amènent à la même conséquence. Donc, nous devons garder nous-même avec la parole de Dieu et surmonter les tentations qui nous enveloppent facilement (Hé 12 :1). Dieu nous met souvent dans les tentations pour nous faire grandir, mais en même temps, il nous donne le moyen de surmonter ces tentations (1 Co 10 :13). 

lundi 10 décembre 2018

Proverbe 6 :1-11 (PQ de 11/12/2018)

LA LEÇON POUR LA CAUTION ET LA PARESSE
Verset Clé 6 :6
L’auteur prévient deux maux : la caution en dehors de la capacité et la paresse.
1. La leçon au sujet de la caution (1-5)
Ici, surtout on prévient ceux qui font la caution de façon téméraire sur les choses qu’on ne peut retenir. Malgré qu’on subisse la honte, on ne doit pas faire ce genre de chose (1-5). Nous devons être prudent en toutes choses. Ce n’est pas parce qu’il ne faut pas faire la promesse, mais il faut reconnaître la faute de soi-même et accepter l’erreur de l’autrui, et ne pas avancer la caution téméraire au-delà de la capacité. Nous sommes confronté au cas où après la caution nous subissons parfois un grand dommage. Ce n’est pas la sagesse qu’après avoir aidé l’autrui avec bon cœur, on subit la perte de l’argent et l’homme. La caution doit se faire dans la limite de sa capacité de porter la responsabilité avec prudence.
2. La leçon sur la paresse (6-11)

L’auteur prévient deux fois pour les paresseux (6,9). Le paresseux doit recevoir la leçon en observant la diligence des fourmis (6-8) et la recevoir aussi à travers la conséquence de la paresse (9-11). Les fourmis préparent la nourriture en face de l’hiver qui approche. Pour les fourmis, il n’y a pas de chef, ni surveillant, ni gouverneur, mais ils ont la capacité d’initiative différemment des paresseux. Le paresseux se lève tard, justifie leur fréquente sieste, mais la paresse détruit la capacité de la production. La paresse fait sans faute venir la pauvreté et le dénuement, et comme le voleur et l’armée, elle détruit ceux qui l’adoptent comme mode de vie.